Des trajectoires similaires

Le New Hampshire, état considéré comme particulièrement représentatif de l’Amérique, et généralement plutôt modéré, à porté aux nues les deux candidats anti-systèmes que sont Donald Trump et Bernie Sanders.

On voit ainsi que ce choix transcende le clivage traditionnel démocrate / républicain.

Il est surtout frappant que ce résultat survienne à peine quelques mois après une tendance similaire de nos dernières élections, où le front national avait fait jeu égal avec les blocs dit traditionnels.

Il est particulièrement intéressant de voir que les mêmes démons agitent, en même temps, les deux premières démocraties, au sens historique, mais aussi conceptuel, du terme.

Et que le sentiment éprouvé par une large partie de la population, que les représentants de la nation ne constituent qu’une caste soucieuse de préserver ses propres intérêts, est présent tant dans l’une que dans l’autre.

2 commentaires

  1. Trump est-il réellement anti-système ?
    Je pose la question et passe immédiatement pour un imbécile et pourtant je suis certain de ce que j’avance. Trump est un redoutable homme d’affaire qui doit sa fortune à son papa puis à sa maîtrise du système (l’immobilier) et il doit son image à la télé (il était présentateur plus de dix ans de mémoire). Il est le pure produit du système et la déstabilisation ne vient jamais de l’intérieur.
    Encore une fois, rupture entre langage et nature réelle. Trump maîtrise son image. C’est très rare pour être souligné. Il veut passer pour un ami des rednecks car il veut leurs voix. Quitte à être moqué par les gens plus futés. Dont il fait parti. Il est un pur New Yorkais et on le voit fils de paysan texan… Chapeau l’artiste.
    Mon point de vue est tranché : il n’est pas anti-système. Il construit une image pour obtenir le pouvoir. Uniquement.

Leave a Comment